Stratégie marketing : profiter de la technologie pour exploiter les émotions

infoadmin. Le 30 mai 2017
Stratégie marketing : profiter de la technologie pour exploiter les émotions

Décrypter les émotions des clients pour améliorer l'efficacité du marketing est aujourd'hui possible grâce aux nombreuses avancées technologiques. Sachant que les émotions tiennent un rôle capital dans la décision d'achat, le décryptage ne peut que permettre aux entreprises de booster encore et toujours plus leurs stratégies marketing.

La technologie, pour retravailler et réajuster les caractéristiques des produits

Les émotions étant parmi les éléments clés qui interviennent dans la décision d'achat de produits, les entreprises se penchent depuis quelques années sur la meilleure manière de les exploiter et d'en tirer parti. Et grâce à la technologie, ce processus de décryptage est aujourd'hui possible. Les signes physiologiques étant parfaitement mesurables, les scientifiques ont mis au point un pack unique de décryptage composé d'un bracelet connecté ainsi que d'une technologie de « facial coding ».

Conçu de manière à analyser la température et le battement cardiaque, le bracelet détecte les émotions des porteurs. Chaque émotion est par la suite décryptée par le « facial coding » qui l'analyse et détermine si elle est de type négatif ou positif. Ces deux types d'émotions se divisent elles-mêmes en deux autres catégories : les émotions primaires telles que la tristesse ou la joie, et les émotions secondaires comme la frustration. D'autres outils technologiques comme les capteurs biométriques et physiologiques ainsi que le neuromarketing peuvent également être utilisés.


Pourquoi se pencher plus particulièrement sur les émotions ?

Si les marketeurs s'intéressent aujourd'hui autant aux émotions, c'est parce qu'en réalité, les émotions influencent énormément la prise de décision d'achat des consommateurs. Les résultats de travaux menés par des chercheurs américains ont en effet permis de constater que 70 % à 80 % des achats faits par les clients seraient totalement irrationnels. Cette irrationalité lors des achats est reliée directement au mode de fonctionnement du cerveau lui-même.

Le corps humain possède non pas un cerveau, mais plutôt trois : un premier primaire à l'origine des réflexes, un autre limbique responsable des émotions et un dernier néocortex pour la réflexion. Ces trois cerveaux sont utilisés de manière successive lors des prises de décision, mais le cerveau limbique tend généralement à prendre le dessus.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !