Comprendre le Li-Fi ou l'internet par la lumière

infoadmin. Le 30 septembre 2022
Comprendre le Li-Fi ou l'internet par la lumière

Le Wi-Fi est un terme courant et d'ailleurs cette technologie est devenue presque indispensable au quotidien, mais qu'en est-il du Li-Fi ? Cette nouvelle technologie tend à se faire connaître, non pas pour remplacer le Wi-Fi, mais plutôt en complément.

Li-Fi : définition et fonctionnement

Le Li-Fi est un mot anglais qui provient de la contraction des termes « light » et « fidelity ». Cette technologie utilise le spectre de lumière émis par des LED pour transmettre des données. La lumière fluctue très vite, à une vitesse pouvant atteindre le mégahertz et donc indétectable à l'œil humain. Le précurseur de la technologie Li-Fi est Harald Haas. Le physicien allemand s'est basé sur le même concept que pour la télécommande à infrarouge, mais à un niveau plus puissant pouvant permettre la diffusion d'informations à travers l'éclairage.

Le fonctionnement de la technologie Li-Fi est assez simple à comprendre. Le dispositif dispose comme pour le Wi-Fi d'un routeur ou d'un modem relié à un émetteur par un câble PoE. L'émetteur n'est autre qu'un LED. La fluctuation du signal lumineux est détectée par un récepteur Li-Fi qui l'envoie à un terminal, un ordinateur par exemple. Les LED bleues sont les plus efficaces et permettent de bénéficier d'une transmission à haut débit. Il faut néanmoins les combiner à du phosphore pour que la lumière soit blanche. Cette contrainte tend toutefois à dégrader la capacité de transfert. Le récepteur pour sa part se présente comme des éléments en mesure à la fois de capter la lumière et de transformer sa fluctuation en information électrique.

Li-Fi : avantages et inconvénients

En théorie, le Li-Fi offre une capacité de débit remarquable d'environ 1 Gbit/s dans des conditions réelles et 200 Gbit/s en laboratoire. Cette technologie semble aussi avoir moins d'impact sur la santé puisqu'elle n'émet pas d'ondes électromagnétiques. Elle pourrait ainsi être utilisée dans les hôpitaux du fait de cette inexistence d'ondes. Le Li-Fi est peu énergivore. Il apporte une plus grande précision en matière de géolocalisation. Le risque de piratage à distance est également réduit. La transmission de données ne se fait en effet que dans la zone limitée au cône de lumière. Le signal ne traverse pas les murs.

Ce dernier point constitue toutefois un inconvénient. La portée du signal est de ce fait assez limitée et ne va pas au-delà du cône de lumière. De plus, le Li-Fi ne peut pas traverser les milieux opaques, contrairement au Wi-Fi. La géolocalisation ne peut en outre se faire que via les points lumineux qu'il faudra alors référencer, ce qui peut s'avérer fastidieux, tout autant que l'installation des dispositifs LED et du câblage Ethernet si la structure n'en possède pas. Dans ce cas, il faudra prévoir aussi un coût assez important.

Une technologie qui gagne en popularité

Jusque-là, l'usage du Li-Fi s'est limité à quelques secteurs comme la défense, la santé et l'automobile. En effet, le récepteur assez encombrant ne permettait pas une utilisation très pratique avec les Smartphones et les ordinateurs. Mais la société française Oledcomm a fait une avancée majeure en la matière en le réduisant à la taille d'une puce compatible avec les téléphones et autres objets connectés. De plus en plus de grandes marques à l'instar de Philips et de Panasonic semblent s'y intéresser. D'ailleurs, selon les projections du cabinet de recherches Market Research Future ou MRFR, le marché dédié à cette technologie pourrait frôler les 2,5 milliards de dollars en 2030.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !