"Corbeille en osier connectée" : la quête 2.0 dans les Eglises

infoadmin. Le 12 novembre 2018
"Corbeille en osier connectée" : la quête 2.0 dans les Eglises

L'avancée de la technologie sans fil se remarquera désormais dans les églises. Le diocèse de Paris se lance actuellement dans une expérimentation de quête dématérialisée. Cette technique permet aux fidèles d'effectuer leurs dons via leur carte bancaire durant la messe. Le principe est aussi simple qu'un achat effectué dans les magasins habituels. Focus sur ce paiement sans contact en pleine expansion.

Une façon moderne de faire la quête dans les églises

Le diocèse de Paris met a mis en marche cette petite révolution pour faire face à la diminution du nombre de dons en espèces actuellement constatée dans les églises. Pour cette expérience de dématérialisation, l'église a utilisé un panier en osier connecté, au moment de la quête. Cette pratique innovante a déjà été mise en place et testée dans une église en Suède. À la différence d'un terminal de paiement, l'église emploie un panier en résine identique à tout point aux paniers de quêtes servant à recevoir de la monnaie et des espèces. Ce panier en résine connecté permettra aux fidèles d'avoir un choix sur le montant du don à offrir à l'église au moment de la quête. Ces paniers donneront le choix aux fidèles de verser 2,3,5 ou 10 euros en faisant passer leur carte bancaire sur le lecteur intégré relié à un smartphone. Toutes les informations sont traitées le jour même. Dans les 24 heures, les donateurs seront donc débités sur leur compte de la somme qu'ils ont offerte.


Corbeille en osier : une méthode simple et pratique pour les fidèles

Le directeur du développement des ressources financières du diocèse tient à affirmer que toutes les données restent anonymes afin de rester dans l'esprit de la quête. L'église s'est d'ailleurs associée à une PME spécialisée dans le développement de systèmes d'informations monétaires pour rendre les données sécurisées.

Cette évolution est aussi un moyen de s'ouvrir au plus grand nombre et de simplifier la quête. Le lancement des corbeilles en osier permet de faire un don aux églises, car bon nombre de gens ne disposent plus d'espèces sur eux. Avec les paniers traditionnels, le don moyen était de 3 euros, avec l'application, les églises récoltent un peu plus de 4 euros. La finalité n'est toutefois pas économique, il s'agit ici de suivre les habitudes des fidèles qui ont de plus en plus l'habitude de payer par carte. Désormais, au lieu des tintements familiers des pièces, les croyants entendront les bips des paiements par cartes bancaires.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !