Projet Solar-E-Cycle : l'énergie solaire au service de la brousse africaine

infoadmin. Le 22 mai 2017
Projet Solar-E-Cycle : l'énergie solaire au service de la brousse africaine

Gros plan sur Solar-E-Cycle, un projet de véhicule solaire qui est à la fois un moyen de transport et une petite centrale électrique.

Solar-E-Cycle : une invention qui peut améliorer considérablement le quotidien des Africains en région isolée

Fondé par Roger Christen, Solar-E-Cycle est un projet qui vise à apporter des solutions dédiées à plusieurs problématiques du quotidien de la population africaine vivant en région isolée. En effet, ce véhicule solaire a été conçu pour répondre aux besoins de mobilité et d'accès à l’électricité des personnes localisées en milieu rural sur le continent africain. Il s'agit en premier lieu d'un moyen de transport qui peut accueillir 3 passagers, jusqu'à 300 kg de charge et qui peut parcourir près de 50 km en une journée. D'autre part, c'est aussi une centrale électrique miniature qui peut produire une énergie de 3 kWh par jour. Autrement dit, il s'agit d'une véritable opportunité de développement pour les Africains dont 622 millions n'ont pas encore d'électricité chez eux et près de 85 % des ménages n'ont pas accès à l'eau courante. De nombreuses personnes doivent d'ailleurs parcourir de très longues distances pour aller chercher de l'eau à la seule force des pieds et des bras.


Solar-E-Cycle : pour de multiples possibilités

Conscient que peu d'Africains qui en ont réellement besoin pourront faire l'achat d'un Solar-E-Cycle, Roger Christen proposera ces types de véhicules à la location collective entre 50 cents ou 1 dollar par jour. Plusieurs familles pourront de ce fait se cotiser pour amener les enfants à l'école, transporter de l'eau ou d'autres vivres plus rapidement et sans se fatiguer ou encore s'approvisionner en électricité. Toutefois, le Solar-E-Cycle pourra aussi servir aux personnes qui veulent faire du tourisme vert.

Si l'utilité des véhicules Solar-E-Cycle est avérée, la viabilité du projet peut cependant faire face à certains obstacles dont notamment l'état des routes dans les régions ciblées, surtout en saison de pluie. De même, l'autonomie annoncée des véhicules peut s'avérer être considérablement réduite à cause de la poussière du milieu sahélien, mais aussi les précipitations et les intempéries dans les zones tropicales.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !