Soft skills : ces qualités recherchées en entreprises

infoadmin. Le 21 octobre 2019
Soft skills : ces qualités recherchées en entreprises

Près du tiers des recrutements échouent dès la première année selon les statistiques. Cette situation oblige les employeurs et les responsables de recommencer tout le processus d'embauche, une démarche qui s'avère pourtant particulièrement onéreuse et chronophage. Pourtant, si les entreprises recrutaient en s'appuyant sur les soft skills, elles augmentent leurs chances de tomber sur un collaborateur efficace.

Soft skills : de quoi parle-t-on ?

Les soft skills se définissent par les compétences humaines, comportementales et transversales. Il s'agit généralement des valeurs et des qualités propres à un individu. Ces compétences sont essentielles pour les métiers en perpétuelle évolution. Contrairement aux connaissances techniques ou hard skills, la personnalité d'un individu pour sa part ne change pas. Elle ne peut qu'évoluer. Pendant longtemps, les recruteurs ont uniquement pris en compte ces compétences techniques en donnant peu d'importance aux valeurs humaines. Pourtant en prenant compte des qualités individuelles d'un collaborateur, la société a plus de chance de le fidéliser. Aujourd'hui, il est important de chercher au-delà des expériences et des diplômes pour recruter. En effet, la personnalité d'un candidat peut impacter considérablement sur l'ambiance entre les salariés et le développement de l'entreprise.

5 soft skills recherchés par les recruteurs

Il existe des comportements et des qualités qui sont plus recherchées que d'autres par les recruteurs. Parmi elles figurent la créativité, la persuasion, le sens de la collaboration, la gestion du temps et l'adaptabilité. Une étude révèle par ailleurs que plus de la moitié des critères exigés pour la qualification à un poste concernent les soft skills. Ces qualités sont prises en compte lors de l'entretien d'embauche d'un candidat. Elles peuvent parfois être déterminantes dans le choix d'un futur employé. En effet, recruter un collaborateur avec les soft skills indispensables pour occuper une fonction est rentable à long terme. A contrario, se rapporter uniquement aux qualités techniques nécessite des formations et des remises à niveau. Le sens de l'organisation, la rigueur, la motivation, la souplesse cognitive s'ajoutent également aux soft skills les plus appréciés des recruteurs.

Savoir valoriser ses soft skills

Pour mettre directement en avant les soft skills, le candidat peut énumérer ses qualités personnelles oralement durant l'entretien avec son interlocuteur. Il ne s'agit cependant pas seulement de les citer un à un, il faut penser à les contextualiser et les illustrer en les mettant en relation avec l'expérience professionnelle. L'essentiel est surtout de rester concret.

Les soft skills se distinguent à travers l'attitude générale d'une personne, plus précisément à partir de son comportement, le ton de sa voix et ses gestuelles. Le candidat doit donc savoir rester vrai par rapport aux compétences qu'il évoque, car son attitude peut contredire ou renforcer ce qu'il vient de dire. À titre d'exemple, si un individu prétend savoir gérer son stress, durant l'entretien il doit avoir un comportement en adéquation avec son affirmation. Lors de l'entretien d'embauche différentes questions peuvent également servir à mettre en évidence les soft skills comme « que pouvez-vous offrir à notre société ? », « Parlez-nous de vos expériences ? », « Désirez-vous rajouter quelque chose ? ». Dans le CV, il est également possible de mettre en évidence les soft skills en les plaçant directement sous le titre pour attirer l'attention ou de les intégrer dans les descriptifs des expériences.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !