La traction : un « phénomène » annonciateur de développement pour une start-up

infoadmin. Le 2 octobre 2017
La traction : un « phénomène » annonciateur de développement pour une start-up

La traction est un terme très populaire dans l'univers des start-ups. Souvent utilisé à tort, ce « buzzword » constitue un indicateur fiable de développement pour les start-ups.

En quoi consiste la traction ?

Sur le web, la notion de traction est très souvent évoquée par les dirigeants et les porteurs de projets. Et contrairement à ce que bon nombre de personnes pourraient penser, le terme ne fait référence ni à la vielle Citroën, ni au geste effectué à la salle de sport pour gagner des pectoraux. En réalité, la traction désigne la capacité pour une start-up d'attirer d'autres personnes. Il s'agit du moment où la start-up arrive à dépasser le cadre familial et amical pour intéresser les influenceurs, la presse ou les clients potentiels.

Contrairement au chiffre d'affaires d'une entreprise par exemple, la traction n'est pas tangible. Mesurer l'attrait d'une entreprise n'étant pas facile, elle est représentée par un ensemble de signaux que la start-up pourra aisément percevoir. Lorsqu'un magazine présente de bons articles, une sorte de bouche-oreille se met en place. Le nombre de lecteurs augmente, c'est la traction. Pareil, pour une entreprise ayant récemment créée une landing page, récolter plus de 100 leads en à peine 2 jours, c'est également de la traction. Tout ce qui peut prouver qu'un produit ou un service intéresse le public constitue de la traction.


En tant que start-up, comment générer de la traction ?

Pour espérer obtenir de la traction, il est important pour la start-up de créer de l'activité, de fournir du contenu et des informations aussi souvent que possible. L'inaction est la principale ennemie de la traction. Pour essayer de la générer, la start-up doit passer par 8 étapes essentielles. Ce sont : la création d'une landing page, notamment pour une start-up encore en pleine phase de création, le recours à un content marketing via un blog, l'utilisation des réseaux sociaux pour se faire connaître et la participation à des conférences, salons ou tout autre événement.

Vient ensuite : l'utilisation de la presse, pour booster la notoriété de la start-up auprès des cibles, l’accélération du processus de traction via l'usage de la publicité payante, les tests permanents ainsi que la proposition de gratuité. Rien n’attire davantage les gens que le gratuit. Il faudra toutefois se montrer intelligent en sélectionnant les « clients gratuits ».

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !