Intelligence artificielle : quand 2 ordinateurs « se parlent » entre eux

infoadmin. Le 11 janvier 2017
Intelligence artificielle : quand 2 ordinateurs « se parlent » entre eux

Dans le cadre d'un programme de recherche sur l'intelligence artificielle « Google Brain », 2 intelligences artificielles ont réussi à communiquer entre elles dans un langage unique indéchiffrable pour l'Homme et pour les autres ordinateurs. Décryptage.

Une prouesse technologique en matière d'IA

Dans la course effrénée des géants de l'informatique dans le domaine de l'intelligence artificielle, Google vient de faire une découverte des plus fascinantes. En effet, dans le cadre de son programme de deep learning baptisé « Google Brain », 2 ordinateurs sont parvenus à communiquer de manière complètement autonome, sans qu'ils n'aient été programmés pour le faire. Les 2 intelligences artificielles à l'origine de cet exploit ont créé leur propre langage, se sont envoyées plusieurs messages, créé un protocole pour sécuriser leur communication, et ce, grâce à un chiffrement qu'elles ont élaboré elle-même. Une troisième intelligence artificielle a réussi à intercepter certains de ces messages, mais n'a pas réussi à les déchiffrer pour l'heure. Cette percée technologique présage donc d'un futur où les intelligences seront en mesure de communiquer entre elles dans un langage qui dépasse la compréhension humaine et celle des autres ordinateurs.

Ce fait pourrait-il être inquiétant pour les humains ?

Si l'avancée technologique découverte par le programme Google Brain a de quoi fasciner, elle a de quoi aussi effrayer. Et pour cause, l'intelligence artificielle est décrite par Stephen Hawking, un des plus brillants scientifiques d'aujourd'hui, comme soit la meilleure soit la pire chose qui puisse arriver à l'humanité. Toujours selon lui, l'intelligence artificielle développée par l'Homme décollera toute seule et se redéfinira de plus en plus rapidement. Les humains alors limités par une évolution biologique lente seront dans l'impossibilité de rivaliser et ne pourront qu'être dépassés. Face aux dangers éventuels que présentent l'intelligence artificielle, un groupement appelé Partnership on AI dont fait partie Google, a été instauré afin de réfléchir aux risques potentiels des avancées en matière d'intelligence artificielle.

  • Partager :
  • Newsletter
    Restez connecté !